Ethique énergétique

Depuis les évènements du 7 janvier 2015, la question de nos choix énergétiques se pose avec une acuité nouvelle. En effet, si je me chauffe au fioul, si je roule au gazole ne suis-je pas un financeur indirect du terrorisme international. Que penser du gaz russe ou de l’uranium du Niger ? Pourquoi ne pas privilégier du bois produit localement, de l’électricité provenant des éoliennes ou des panneaux solaires installés sur mon territoire, voire dans mon jardin. Si ces questions vous interpellent, j’ai sincèrement envie d’en discuter.