VENTILATION

La ventilation des logements est essentielle pour assurer un renouvellement d’air permanent et éviter les contaminations de toutes sortes (monoxyde de carbone, humidité, moisissures, radon, COV, formaldéhydes etc.). C’est d’autant plus important que le logement est bien isolé.Jusque très récemment, la conception des bâtiments faisait que l’ai entrait de partout dans les parties basses (autour des fenêtres et des portes, grilles diverses) et sortait par les combles et les conduits de toutes sortes.Depuis que l’économie d’énergie est devenue un vrai sport, le renouvellement d’air n’est plus accidentel.Il doit être géré tant pour l’entré de l’air neuf que pour extraction de l’air vicié. Un bon renouvellement d’air est compris entre 1/2 et 1 volume d’air par heure. C’est d’autant plus important que l’air est souvent chauffé avant d’être extrait. La technique nous propose 2 solutions principales :

 

1- Réduire la quantité d’air extrait en fonction de l’humidité ambiante – VMC Hygroréglable

Principe : On suppose que l’humidité ambiante est fonction de la présence de personnes dans la maison. Certaines pièces comme les WC sont même équipées de détecteur de présence (penser à changer les piles !!!). Les entrés d’air dans le fenêtres ou les murs règlent également le débit en fonction de l’humidité.En cas d’absence totale d’habitants, la ventilation descend à un niveau très faible.Quand elle est occupée, que les douches et la cuisine fonctionnent, l’extraction augmente pour atteindre un niveau de 1/2 volume/ heure.

2- Réchauffer l’air entrant par l’énergie contenue dans l’air extrait – VMC Double Flux

Principe : un échangeur de chaleur fait se croiser les 2 flux d’air :

1- air sortant à 20 ° car chauffé par le système de chauffage de l’habitation

2- air entrant à la température ambiante qui peut être négative. L’air qui va pénétrer dans l’habitation sera à une température plus ou moins proche de 20° en fonction de la performance de l’échangeur.

Depuis 2011, les fabricants peuvent soumettre leurs appareils à des tests sur un certain nombre de paramètres qui caractérisent les groupes double Flux et qui permettent donc de les comparer. La liste des produits certifiés est sur le site CERTITA. J’ai choisi de travailler avec Zehnder et les appareils Comfosytem dont les rendements sont de 98 ou 96%. Avec un rendement de 95%, si l’air extérieur est à 0° et l’air extrait à 20°, l’air insufflé sera à 19°. Si le rendement est de 80%, l’air insufflé est à 16°.

 
Il faut également prendre en compte les interactions entre la ventilation et les appareils présents dans le même espace (chauffage d’appoint, foyer ouvert ou fermé, hotte aspirante, chaudière à tirage naturel). Zehnder est notre principal partenaire avec la gamme Comfosystem qui associe des groupes de très haute performance (> 90%) à des gaines en Poly-éthylène (PE) et pas en PVC comme les autre acteurs.Les puits canadiens à air ne sont pas adaptés à nos climats car l’humidité est trop importante et risque de générer des contaminations bactériennes ce qui est un comble en matière de ventilation. Zehnder propose un puits canadien hydraulique.